Comment multiplier les échanges avec le public lors d’une concertation 100 % dématérialisée ?

Comment multiplier les échanges avec le public lors d’une concertation 100 % dématérialisée ?


Réseau de transport d’électricité (RTE) a fait le choix d’organiser une concertation préalable pour recueillir les observations du public sur son projet de schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR) du Grand Est.

Initialement prévue du 25 mai au 3 juillet 2020, cette concertation a été reportée compte de tenue de la crise sanitaire du Coronavirus. Afin qu’elle puisse se dérouler dans les meilleures conditions possibles malgré ce contexte sanitaire particulier, RTE a décidé de proposer une concertation exclusivement numérique. Celle-ci s’est donc déroulée en ligne du 14 septembre au 30 octobre 2020.

Mais les échanges n’ont pas été que virtuels. RTE, avec l’appui de FRANCOM, a multiplié les contacts personnalisés avec plus de 300 acteurs relais sur tous les territoires du Grand Est, pour leur présenter le schéma, évoquer les projets prévus sur leurs territoires et les inciter à contribuer à la concertation.

Des supports numériques « classiques » …

Afin de faciliter l’accès à l’information tout en permettant aux participants de contribuer au projet de schéma, un site internet dédié à la concertation préalable a été mis en place par RTE.

Des contenus pédagogiques variés :

Le public avait la possibilité de consulter le contenu du projet de schéma ainsi qu’une carte interactive présentant les aménagements envisagés sur le réseau électrique du Grand Est.

Plusieurs fiches thématiques ont également été proposées au public afin d’éclairer les participants sur certains aspects du schéma (environnement, retombées économiques, coût et financement…).

Toujours dans un souci de pédagogie, de courtes interviews vidéo de parties prenantes exprimant leurs attentes vis-à-vis du projet de schéma étaient présentées sur ce site.

Et bien entendu, l’espace « vos contributions » permettait au public de déposer des avis et observations tout en consultant les contributions déjà déposées ainsi que les réponses apportées par RTE.

… mêlés à des échanges personnalisés auprès des territoires

En amont de l’ouverture de la concertation, RTE a adressé un courrier nominatif à plus de 700 contacts locaux : parlementaires, collectivités territoriales, services de l’Etat, acteurs socio-économiques, associations…

Tout au long de la concertation, plus de 300 contacts téléphoniques personnalisés ont été pris avec un grand nombre d’entre eux afin de diffuser le plus largement possible l’information et favoriser les contributions. L’annonce de la concertation a ainsi été relayée sur plusieurs centaines de sites internet, comptes Facebook et fil Twitter de plusieurs collectivités et organismes socio-économiques et associatifs.

Cette démarche d’échanges personnalisés mise en œuvre par RTE a largement été saluée par la centaine de contributeurs qui se sont impliqués dans cette concertation dématérialisée mais néanmoins très animée.